Dimanche - Jeudi: 09:00 - 19:00
cpa.dray@gmail.com
054-2113929 - 052-8541462

Quelques astuces pour obtenir votre paiement.

5 astuces pour vous faire payer.

Heu pardon, excusez-moi de vous déranger, mais pourriez-vous me payer s’il-vous-plaît ?

Ça vous rappelle quelque chose ? C’est normal, Israël ne brille pas par le respect des délais de paiement entre professionnels.

Cependant, il existe tout de même plusieurs méthodes qui peuvent vous faciliter la vie en matière d’encaissement clients.

Comment obtenir son dû ?

Peu au fait de leurs droits, la plupart des entreprises hésitent souvent à réclamer ce qui leur revient, par peur de perdre leurs clients.

Pourtant, statistiquement, plus vous attendez, moins vous avez de chances d’être payé. Sans compter que vous établissez un précédent dans votre relation avec votre client risquant de l’encourager à pousser chaque fois un peu plus loin…

Pas besoin de s’énerver.

Pour obtenir son paiement, nul besoin de s’énerver, il suffit souvent de respecter quelques règles de bon sens pour faire valoir vos droits :

  1. Une rédaction minutieuse des conditions générales de vente (mention du délai de paiement et des pénalités de retard, clause pénale en cas de non-paiement à l’échéance indiquant la loi applicable) est un préalable indispensable.
  1. Incitez vos clients à vous payer rapidement en tentant de négocier des délais de paiement minimum ou le versement d’un acompte, et en appliquant des remises pour paiements anticipés.
  1. Suivez de près les dates d’échéance de vos factures : instaurez un système de rappel ou utilisez des outils informatiques afin de relancer vos clients retardataires dès le premier jour de dépassement du délai de paiement. Ne tolérez aucun retard, mais allez-y progressivement : commencez par envoyer un email de rappel au cas où ce serait un simple oubli, puis téléphonez en adoptant une position ferme et claire. Enfin si rien n’y fait, passez à l’artillerie lourde (lettre en recommandé, pénalités de retard, menaces de procédures judiciaires, etc.).
  1. En cas de non-paiement récurrent, essayez de comprendre ce qui coince. Est-ce un problème administratif (facture adressée au mauvais service, échéance n’est pas clairement notifiée) ? Économique (client en difficultés financières) ? Apprenez cependant à repérer les prétextes et procédés abusifs employés par certaines entreprises pour retarder le paiement de leurs factures.
  1. Pour éviter de connaître vous même des difficultés de trésorerie, adoptez définitivement certains principes :
  • N’acceptez aucun nouveau contrat d’un client ayant dépassé un délai de paiement.
  • En cas de gros projet pour un nouveau client, demandez une avance ou un paiement en plusieurs échéances.
  • Instaurez une comptabilité digne de ce nom et gardez toujours un œil sur votre trésorerie pour ne pas attendre trop longtemps avant d’agir.

Et vous ? Quels délais de paiement accordez-vous à vos clients ? Subissez-vous souvent des retards ?

Faites-nous part de vos retours et consultez notre cabinet pour améliorer la gestion quotidienne de votre entreprise.

Leave a Reply